La pyramide olfactive des senteurs

Comment les senteurs nous parviennent et nous touchent si intimement

Introduction

Notre nez est un organe très particulier, peut-être un des sens les plus primaires que notre corps possède.

Cet organe sensoriel, olfactif possède une particularité qui le différencie des autres sens tel que l’ouïe, le toucher, la vision.

Effectivement le nez est composé de plusieurs centaines de capteurs olfactifs très précis qui savent exactement quel type de molécule attraper et traiter pour créer la sensation de sentir la richesse de notre environnement odorant.

La particularité de ce sens se cache dans le fait que la sensation n’est que peu filtrée et les informations olfactives sont directement traitées par le système limbique qui gère les émotions.

C’est pour cela que les odeurs peuvent générer autant de sensations et de souvenirs autant abstraits que profondément intimes. C’est notre perception émotionnelle et mémorielle qui va s’occuper d’analyser à sa manière notre milieu riche en senteurs.

Notre nez peut différencier des milliers d’odeurs et crée un vaste panel de nuances offrant à nos sensations une vaste gamme de sensations possibles et avec un bon entrainement nous pouvons être capables de savoir reconnaitre en détail les molécules et compositions diverses que la nature et l’Homme nous offrent.

On les appelle les nez : ce sont les professionnels des senteurs, parfumeurs et j’en passe, certaines personnes en ont fait leur passion et que ce soit professionnel ou en amateur, c’est un véritable voyage que de s’ouvrir à cet univers sans couleur mais empli d’émotions et de souvenirs étranges, agréables, exaltants ou encore répugnants.

Les étages de la pyramide olfactive

La pyramide olfactive représente l’outil de base à tous les parfumeurs car c’est une manière de reconnaitre les nuances et les notes selon leurs caractéristiques diverses.

Composée en 3 parties la pyramide olfactive se présente avec les notes de tête, de cœur et de fond.

Les notes de tête

Ce sont généralement des notes de fraicheur et de tonique, composées de molécules légères et très volatiles, c’est souvent la première odeur exaltante que nous allons sentir de manière très éphémère.

Les notes d’agrumes (citron, bergamote, orange, combawa, etc…) et notes aromatiques (lavande, citronnelle, anis, etc…) sont les plus importantes en tête.

Les notes de cœur

Appellées aussi communément les notes moyennes, les notes de cœur font office de zone tampon entre les note de tête et de cœur. Elles permettent de prolonger la fraicheur des notes de tête et d’annoncer la chaleur des notes de fond.

D’une volatilité moyenne d’environ 2 à 19 h, les essences de cœur peuvent avoir des notes fleuries (jasmin, lilas, muguet, chèvrefeuille, violette, rose, magnolia, …), vertes (gazon, pierres, feuilles, …), fruitées (framboise, poire, pêche, …) et pour finir épicées (cannelle, muscade, girofle, …)

Les notes de fond

Avec une longue durée de vie, les notes de fond sont composées de matières lourdes, elles sont tenaces et agissent comme fixatrices des notes de cœur et de tête pouvant persister jusqu’à plusieurs jours selon les parfums. Dégageant une chaleur, une profondeur et une certaine sensualité, ce sont les odeurs qui vont souvent nous toucher le plus intimement.

Les notes de fond se catégorisent en deux formes, les notes boisées (cèdre, patchouli, mousses, …) et les notes balsamiques (Vanille, cacao, café, …)

Quelques exemples de notes de fond : musqué, fumé, ambré, santal, vétiver, mousse de chêne, tabac, animal, cuivré, gourmand, caramel, nard, genévrier, Ylang ylang, myrrhe.

Techniquement la nuance est à approfondir car les senteurs peuvent rejoindre les notes de cœur et de tête ou encore les notes de fond et de cœur.

Mais avec cet article nous avons déjà de quoi comprendre un peu mieux les bases des senteurs que notre monde riche et varié nous offre en permanence.

Laisser un commentaire